Le jour où, j'ai dis stop aux hormones !

28 janv. 2017

(Source : Pinterest)

Je suis de cette génération de filles qui a décidé de prendre la pilule tôt. Trop tôt. Non pas comme moyen de contraception principale, mais pour ôter ces petits boutons disgracieux qui venaient abîmer un visage encore enfantin, ou pour réguler ces cycles menstruels qui étaient tantôt trop longs, tantôt trop courts. Alors j'ai fais comme une grande majorité des jeunes filles de mon époque, et à 16 ans, mon médecin m'a prescrit ma première pilule. Il n'a pas rechigné, ne m'a posé aucune question. Je la voulais, alors je l'aurais.